Amandine • 22 ans • France

Piercée, tatouée, vaccinée.

_Quelque part entre les livres, le monde, tumblr, l'encre, la vie, le soleil, les concombres, la musique, la bière et les Doc Martens.

5h00 du matin. J’ai pas encore fermé l’oeil, j’me sens pas du tout fatiguée, et j’me demande comment j’vais pouvoir bosser demain…

Et sinon, j’ai des plugs avec mon chat dedans.

Il est 01h14. On s’est déjà dit bonne nuit deux fois. Alors je n’ose pas t’envoyer de sms.

Mais là tout de suite, j’entends la pluie dehors. Et j’aimerais l’entendre marteler tes Velux. Me coller à toi. M’endormir. T’entendre rire parce que je suis tombée dans mon sommeil.

La pluie sur tes Velux.

Avec Morgan maintenant, on va courir.

J’essaie d’y aller au moins quatre fois par semaine. De courir entre trois et quatre kilomètres.

J’me suis payé des chaussures roses fluo, un short vert fluo, un t-shirt jaune fluo. Alors avec ma tronche rouge vif et mes cuisses tatouées, inutile de dire qu’on me voit de loin.

En une semaine et demie, je vois bien que mon endurance n’est plus la même. Alors que 3 kms à 6 km/h était un calvaire, je les fais aisément à 9 km/h.

J’aimerais bien faire des tours de 10 kms, sans m’arrêter une fois. Je sais que ce n’est pas pour demain. Mais je m’accroche à ma motivation. J’ai le temps, et j’ai pas envie que ça devienne une contrainte. 

Je ne cherche pas particulièrement à maigrir en fait (heureusement, parce que 4 kilomètres ça m’fait perdre 200 calories t’sais =.=). Juste à me défouler, et à sentir mon corps qui lutte, mon esprit qui lui dit d’continuer, et voir que petit à petit, tout est plus simple.

Mais il y a encore tellement de choses qui me frustrent:
- Morgan a mille fois plus d’endurance que moi.
- Il a la chance de pouvoir courir plus souvent (forcément, avec le stage et le mémoire, c’est un poil compliqué)
- Il n’a jamais, jamais, jamais l’air de lutter. Alors que moi, j’ai l’impression d’avoir couru 15 jours, lui il arrive à la fin hop hop hop tranquille.


Oubliez ce que j’ai dit. Bien sûr que j’veux perdre du poids. Et le chiffre indiqué par ma balance ne descend pas d’un poil…

L’ennui quand tu sors avec le photographe, c’est les soirées. Tout le monde l’aime, le photographe. Il prend tout le monde en photo, et y’a 10 000 souvenirs du moment, et tout et tout.

L’ennui quand tu sors avec le photographe, c’est que y’a jamais personne pour le prendre en photo.

Á faire:

- M’inscrire sur Linkedin.

- Envoyer un mail à une vieille copine.

- Faire la liste des choses à emmener ce week-end.

- Aller courir 5 kms.

- Rédiger l’introduction de mon mémoire.

Réalité:

- Mourir d’ennui

en-cas-de-bonheur:

___________________________it’s where my demons hide

Je crois que j’ai réveillé le Dragon-dépression. Mais ça ira. Je suis un roc.




je crois

Aujourd’hui, c’était le dernier partiel. Après la sociologie des organisations, après la médiation littéraire, c’était les politiques culturelles.

Le genre de trucs qui t’font douter que t’es en master édition…

Et du coup. Si on ne prend pas en compte le fait que je n’ai pas encore les résultats, si on ne prend pas en compte le stage qui arrive, et le mémoire à soutenir en juillet…

J’ai terminé mon M1. L’année est passée tellement vite, c’est impressionnant. Et puis j’suis un peu morose, parce que je sais qu’il y a des gens que j’reverrais pas, ils abandonnent.

Mais bon jusque lundi c’est les vacances, et je compte bien en profiter !

Mercredi 9 avril 2014

Le jardin.